Entreprise

seance de sophrologie en entreprise

Entreprise

Via les Comités d’Entreprise ou directement par l’intermédiaire du service des Ressources Humaines,  dans le cadre de la prévention et du traitement de certains risques psychosociaux, mais aussi dans le cadre des processus de développement individuel des collaborateurs sur le lieu même de leur travail, la sophrologie offre de vrais outils.

Bénéfice pour les deux parties : employeur et collaborateurs trouvent un moyen pour répondre aux problèmes de gestion du stress, de la confiance en soi et ou de la créativité.

Avec la sophrologie, vos employés bénéficieront de techniques et ressources qui leur permettront de canaliser leur stress ; en étant à l’écoute de leur corps ils pourront prendre du recul, lâcher prise pour gagner en efficacité et développer leur potentiel. C’est cela : évacuer toute pensée négative afin d‘être libre, confiant et développer une image positive de soi-même et des projets.

A l’aide de différentes techniques éprouvées, vos collaborateurs apprendront à canaliser leur respiration afin de prendre avec confiance la parole en public, trouver un rythme souple calme et clair.

Ils reprendront conscience de leur capacités à mobiliser leurs ressources, se préparer mentalement, comme des sportifs de haut niveau, à atteindre les objectifs, tout en développant leurs capacités d’attention et de concentration.

La sophrologie accompagne la vie en open space, dénoue les tensions liées aux mauvaises postures…

Vos collaborateurs donneront le meilleur d’eux-mêmes, s’impliqueront dans le succès de l’entreprise, travailleront et collaboreront dans un contexte positif.

Les interventions proposées  s’articulent selon les besoins sous différentes formes :

Intervention individuelle : objectif à définir avec l’entreprise et le collaborateur concerné.
• En groupe sur l’heure du déjeuner ou à un autre moment choisi (à raison d’une séance par semaine). Objectif : offrir une pause de bien-être, une heure de relaxation à tous ceux qui le souhaite. Cela représente un véritable signe de reconnaissance vis à vis de vos collaborateurs. Avec ce type de prestations, vous offrez à votre collaborateur l’occasion de devenir acteur de son bien-être. Cette attention est toujours très appréciée.
• Atelier « découverte ». Organiser la prévention, la sensibilisation ou informer. Interventions ponctuelles au sein d’un séminaire ou d’une réunion, permettant d’aborder des sujets précis comme la gestion des émotions, le stress en entreprise, le sommeil ou même les bases de la relaxation ou de la méditation. Dans le cas de la relaxation ou la méditation, une séance de découverte peut également être organisée durant ces prestations.
• Intervention spécifique sous forme de demi-journée ou journée sur un thème défini préalablement avec l’Entreprise. Ayant pour objectif d’acquérir des connaissances et des techniques utilisables en entreprise. Ces prestations, par cycles de 3h à 4 h permettent d’aborder des sujets essentiels : gérer son stress ou ses émotions, devenir acteur de son bien-être en entreprise, la confiance en soi, le sommeil… Elles comportent un volet théorique, qui synthétise les informations essentielles sur le sujet, mais surtout un volet pratique destiné à l’acquisition de techniques au travers d’exercices.

Impacts du stress en entreprise

La réglementation qui impose à l’employeur d’évaluer les risques d’atteinte à la santé physique et mentale de ses salariés et de mettre en place des mesures de prévention adaptées a un coût pour l’entreprise.

Mais le stress a des conséquences, en terme de souffrances et de préjudices pour la santé, qui touchent et désorganisent l’entreprise dans son ensemble. Les coûts induits par ces conséquences sont souvent bien supérieurs à celui de la prévention elle-même.

Au travers de ses publications, l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) liste des impacts du stress beaucoup plus difficiles à chiffrer  que le coût de la prévention :

  • Une augmentation de l’absentéisme et du turnover
  • Des difficultés pour remplacer le personnel ou recruter de nouveaux employés
  • Des accidents du travail
  • Une démotivation, une baisse de créativité
  • Une dégradation de la productivité, une augmentation des rebuts ou des malfaçons
  • Une dégradation du climat social, une mauvaise ambiance de travail
  • Des atteintes à l’image de l’entreprise

Les dernières études chiffrées (2007 – NRS et Arts et Métiers ParisTech) chiffraient l’impact du stress sous l’angle des coûts sociaux entre 2 et 3 milliards d’euros par an.

50 à 60% des arrêts de travail sont liés au stress et l’enquête européenne menée par la European Depression Association dans sept pays européens nous donne une durée moyenne de ces arrêts de 36 jours.

Le dernier baromètre Monster a de quoi inquiéter les DRH : 87% des salariés français souffriraient d’insomnies à cause de leur travail, plus de la moitié (53%) au point de faire des cauchemars, et 52 % des salariés ont peur d’aller travailler le lundi matin. Quand on sait que la reconnaissance de la faute inexcusable de l’employeur est de plus en plus retenue en matière de santé mentale des salariés, il devient impossible de continuer de fermer les yeux ou de tenter de rejeter la faute sur la vie privée du salarié. Pour ceux qui en doutent encore, on peut citer un arrêt récent (Cass. soc., 2eme civ., 19 sept 2013, n° 12-22.156) qui condamne l’absence de réactivité de l’employeur face à une situation de stress et d’anxiété du salarié (Les Échos).

la sophrologie en entreprise
la sophrologie en entreprise

Impacts du stress sur les cadres dirigeants

Et que faire, quels sont les impacts du stress si ce dernier touche le dirigeant ou l’un membre essentiel de l’équipe de direction ? Que se passe-t-il s’il devait s’arrêter à cause du stress ? Quels seront les impacts, à moyens ou longs termes, sur l’entreprise ?

Et si le fait de prendre la situation en mains devenait une bonne pratique ?

Et si contribuer au bien-être au sein de l’entreprise devenait une force ?

Instaurer le bien-être en entreprise, nous l’avons vu, est le fruit d’un ensemble d’actions qui font appel à de nombreux acteurs au sein de l’entreprise.

Après les phases indispensables d’évaluation et de mise en place des actions de prévention primaire, il existe de multiples façons d’instaurer le bien-être en entreprise à l’aide de la sophrologie.

Une démarche cadrée

Vouloir instaurer le bien-être en entreprise est une démarche qui ne prend tout son sens que si elle respecte plusieurs conditions essentielles :

Elle doit se faire sur la base du volontariat. Le bien-être ne se décrète pas et la démarche n’a d’intérêt que si les participants s’y impliquent et y trouvent un intérêt.

Elle doit respecter la culture, les convictions et les contraintes de chacun des participants.

Elle doit s’inscrire dans le temps. Apprendre des techniques, changer des habitudes, accepter de réfléchir à ses actes, ses valeurs et se remettre parfois en cause demandent du temps.

Chaque personne au sein de l’entreprise est unique, du fait de sa personnalité, son expérience et sa culture. Faire appel à un sophrologue au sein de l’entreprise plutôt qu’une formation permet d’instaurer le bien-être en répondant de façon adaptée à cette diversité et en donnant à chacun des réponses ciblées en fonction de ses attentes.

Entre le suivi individualisé et les séances de groupe, il est possible de s’adapter aux contraintes de chacun, quel que soit son niveau au sein de l’entreprise.

La sophrologie demande un minimum de pratique encadrée avant de devenir autonome. Du fait de sa proximité géographique, les interventions du sophrologue peuvent se dérouler au sein de votre entreprise et ne nécessitent pas que le cadre ou le manager s’absente. À durée égale avec une formation par un organisme comme le CEGOS, l’intervention du sophrologue sera étalée sur plusieurs semaines. Elle va pouvoir s’appuyer sur l’intégration progressive des techniques et accompagnera la mise en pratique là où une formation de 2 jours vous laisse seul face à vos notes et vos souvenirs.

Instaurer le bien-être : l’affaire de tous

Une intervention au sein de votre entreprise vous permet également d’impliquer les partenaires comme le CSE et, pourquoi pas, la Médecine du Travail, car instaurer le bien-être est l’affaire de tous.

L’intervention d’un sophrologue peut également entrer dans le cadre des activités financées par le Comité d’Entreprise, pour le bien-être du personnel.

Les applications de la sophrologie en entreprise sont multiples, mais avant d’en décliner les utilisations les plus courantes, il semble important de s’arrêter quelques instants pour donner quelques précisions sur les objectifs globaux de ces applications.

Gérer plutôt qu’éliminer le stress

Dans un premier temps, il faut insister sur le fait que proposer une démarche visant au bien-être en entreprise sans avoir fait le travail de prévention primaire, centré sur l’organisation et le fonctionnement même de l’entreprise, ne peut donner de résultats probants sur le long terme. Cela peut aider à apaiser une crise, à réduire de façon temporaire les tensions, à restaurer le dialogue, mais les effets ne seront pas en mesure d’auto-entretenir le climat de bien-être.

Sophrologie-Travail-Yerkes-Dodson
Sophrologie-Travail-Yerkes-Dodson

Il faut également prendre conscience que le stress fait partie de nos réactions primaires, ancrées en nous depuis l’aube de l’humanité. C’est un réflexe de survie.

Vouloir le supprimer totalement serait une entreprise vouée à l’échec et improductive. Apprendre à le connaître et à le maîtriser est une solution beaucoup plus intéressante et c’est la raison pour laquelle le rapport Nasse & Légeron recommande la sophrologie.

Cette recommandation se base à la fois sur l’étude de l’impact du stress sur la performance, réalisée par les Docteurs Yerkes et Dodson, et sur les résultats des différentes expériences menées sur les applications de la sophrologie au sein d’entreprises en France comme à l’étranger.

De ces études, il ressort que les différentes applications de la sophrologie en entreprise permettent à chacun de rester dans sa zone optimale de stress, qui assure la performance et la productivité optimale et rend ce stress bénéfique au collaborateur comme à l’entreprise. En apprenant à connaître ses limites, à détecter les signes, chacun devient acteur de son bien-être et dispose des outils et techniques propres à maîtriser son stress en le conservant dans cette zone.

Applications de la sophrologie en entreprise

Les applications de la sophrologie en entreprise doivent respecter le principe du volontariat de chacun des participants, il semble donc important de proposer quelques séances d’essais. Elles permettront au sophrologue d’expliquer les techniques de base et le déroulement d’une séance de sophrologie. À l’issue de cette étape de découverte, chacun sera en mesure d’apprécier le niveau d’adéquation entre ses attentes et la méthode proposée.

Applications-de-la-sophrologie en entreprise
Applications-de-la-sophrologie en entreprise

En fonction de l’objectif, on pourra s’orienter sur différentes applications de la sophrologie et organiser des modules de groupe ou des suivis personnalisés sur des sujets tels que :

• Gestion du stress : acquérir des techniques simples, utilisables en toutes circonstances, pour faire face aux situations de stress, apprendre à vous faire confiance et à mieux connaître et respecter vos limites.
• Confiance en soi : la confiance en soi est un facteur important de la réussite personnelle et de la motivation. Elle se développe et se travaille. Apprenez à vous faire confiance, à dépasser vos limites. Retrouvez une vision positive de vous-même.
• De la motivation à l’action : passez à l’action, dépassez vos limites. Apprenez à vous motiver, à vous fixer des objectifs et, comme les grands sportifs, vous préparer mentalement pour mieux les atteindre.

De façon plus générique et plus ludique, la sophrologie peut également se concevoir comme une Parenthèse hebdomadaire, sur la pause du midi. Une séance de relaxation en groupe contribue à instaurer un espace de détente propice à recharger les batteries et favoriser le bien-être au travail.

Pour conclure, je vous propose de récapituler les points essentiels pour passer à l’action :

• Après les phases indispensables d’évaluation et de mise en place des actions de prévention primaire, il existe de multiples façons d’ancrer le bien-être en entreprise à l’aide de la sophrologie.
• Gardez en mémoire le principe du volontariat et le fait que, pour certains cadres, participer à des groupes de relaxation n’est pas concevable en termes d’image.
• Nous vous suggérons de proposer systématiquement aux volontaires un premier cycle de découverte, d’au moins 3 sessions de groupe d’une durée de 1 h chacune. Cette première étape permet de vérifier que les techniques répondent aux besoins des participants et qu’ils s’y sentent bien avant de vouloir aller plus loin. Cette première étape validée, les séances peuvent rester un moment de détente où chacun viendra se ressourcer.
• La sophrologie peut concerner de nombreux domaines. Travailler avec un sophrologue de proximité, c’est l’assurance de réponses adaptées.
• N’oubliez pas que ces interventions sur des besoins particuliers ne peuvent-être que ponctuelles. L’objectif reste bien l’autonomie de vos collaborateurs, mais aussi le traitement du problème à la source plutôt que ses conséquences.

Comme de grands groupes, faites l’essai, vous serez certainement surpris des bienfaits et résultats positifs de la sophrologie en entreprise !

Chaque entreprise étant unique, les tarifs seront étudiés en fonction des prestations  souhaitées.