Un sixième challenge : me faire un cadeau

Un sixième challenge : me faire un cadeau

Bien chers tous et toutes,

Vous avez disposé de tout le temps nécessaire à vous entraîner pour un doux et délicieux réveil, maintenant passons à l’étape suivante si vous le voulez bien.

Ce mélodieux printemps éveille en moi une grande joie : la lumière, le chant des oiseaux, la pluie qui tambourine sur les carreaux et invite un arc en ciel à dessiner une route pour que les anges retournent un moment au paradis (c’est ce qu’il me plaisait de croire enfant), les fleurs aux mille couleurs qui s’ouvrent sous les rayons du soleil et diffusent leurs parfums doux et subtils…Avez-vous remarqué combien la nature qui s’éveille peut parfois susciter en nous un regain d’énergie simplement en prenant le temps de l’observer  et de la respirer ?

L’objectif est que cette semaine, vous vous offriez quelque chose, que ce soit matériel ou non, ce quelque chose sera uniquement pour vous… et non faire plaisir à quelqu’un d’autre. Dans la limite raisonnable qui est la vôtre : « je m’offre quelque chose » sera votre exercice.

Cela peut être du temps passé à ne rien faire, à lire, à partager un café avec une amie, à appeler une personne aimée que vous n’avez pas entendue depuis longtemps, à réunir votre famille, à concocter un plat dont vous raffolez, à faire un soin, un hammam, un massage, à vous acheter une nouvelle paire de chaussure, à partir en weekend,  à oser glisser dans la poche de son manteau un mot doux à la personne qui peut-être partage votre vie, à passer toute une soirée à vous relaxer dans un bain, à aller vous promener en forêt et ressentir la force grandissante des arbres qui vous entourent, leur énergie, à faire du sport, à organiser un repas au restaurant entre copains… Vous saurez, j’en suis certaine, être créatif(ve) et prendre quelques instants pour souffler et écouter votre enfant intérieur qui vous dira « j’ai envie de ça ! ».

Appréciez chaque seconde de ce cadeau que vous vous offrez et savourez le plaisir qu’il vous procure. Où raisonne-t-il en vous, dans quel coin de votre corps vient-il se loger, comment est votre respiration à l’idée de l’évoquer, quel sentiment et ou quelle sensation s’invitent à l’évocation de ce moment rien pour vous ? Observez ce que cela provoque dans votre corps puis dans votre cœur, où voyage ce délicieux moment ? Pouvez-vous à chaque nouvelle inspiration le laisser s’étendre dans l’intégralité de votre espace intérieur, dans chaque cellule de votre être, pour enfin vous abandonner dans ce cocon de douceur et de sérénité peut-être ?

Parce qu’il n’y a que vous pour vous occuper réellement de vous, prenez le temps de redécouvrir la liberté de vous attarder sur vos besoins, qu’ils soient simples ou même un peu plus conséquents, du moment que vous gouttiez à la joie et au bonheur de les concrétiser. Car à ce moment vous pourrez les partager avec tous ceux que vous aimez, avec tous ceux qui vous entourent, à la maison, au bureau, au dehors. Vous serez comme un grand soleil qui réchauffe et illumine la journée d’autrui par le sourire qui se dessine sur vos lèvres et que vous pourrez offrir à tous ceux que vous croiserez. Ce moment peut vous permettre de venir en aide, sans que vous en ayez conscience, à une personne dont vous croiserez le regard et à qui vous aurez communiqué de l’espoir, de l’énergie, de la force : à travers vos expressions, vos yeux et tout votre corps qui expriment alors tout le bien être dont vous avez bénéficié.

La morale de cette expérience est : je prends soin de moi pour être en mesure de mieux m’occuper ensuite des autres. Cela peut paraître simpliste mais je vous assure que cela fonctionne !

Je vous souhaite une merveilleuse expérience. L’Amour, le partage et la bienveillance procureront l’harmonie que ce monde a tant besoin de retrouver.

A très bientôt.

Isabelle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *